Crooner Radio

Interview du pianiste et chanteur Matthieu Boré au micro de Jean-Baptiste TUZET

20-05-04-matthieu-bore-interview-radio-jazzman-crooner-radio

Interview du pianiste et chanteur Matthieu Boré au micro de Crooner and Friends

Le Jazzman Matthieu Boré est notre invité cette semaine au micro de Jean-Baptiste TUZET sur Crooner Radio

Matthieu Boré, s’il était Américain, ferait route aux côtés de Michael Bublé, Bryan Ferry ou Harry Connick Jr. Du haut de son huitième album « Gumbo Kings », ce pianiste et chanteur français offre au grand public une élégance vocale et musicale remarquable. Sa culture éclectique, allant du Rock’N’Roll au jazz, vous sera dévoilée chaque jour de la semaine du 4 au 9 mai sur l’antenne hertzienne et digitale de Crooner Radio.

C’est donc au fil d’anecdotes musicales et de ses magnifiques albums, avec ses relectures des grands standards du répertoire classique populaire américain : qu’il soit celui de la pop, de la comédie musicale ou du jazz, que Matthieu Boré n’hésitera pas, au téléphone depuis son lieu de confinement, à se mettre derrière les touches de son « mini piano d’enfant » pour nous révéler quelques-uns de ses secrets. Une occasion de découvrir, au fil des cinq jours de la semaine, à 8h15 et 18h15, ses principaux albums, en live et en studio.

Musicien éclectique, le chanteur et pianiste français Matthieu Boré aborde le Rock et le Trip Hop avant de trouver son style de Crooner Jazz dans les albums « Sometimes On My Own » et « FriZZante!! ».Né le 29 juin 1971, Matthieu Boré apprend les rudiments du piano à l’âge de sept ans et fait ses études au lycée international de Ferney-Voltaire.

Doté de goûts musicaux variés, il mène successivement les groupes rock Mister Puntila et Shortking avant de se tourner vers le Trip-Hop avec Arsenal dans les années 1990. A l’aube de la décennie suivante, il change de répertoire et se produit dans les clubs Jazz de la capitale tels que le Bilboquet ou le Caveau de la Huchette. Ses deux premiers albums reprennent la musique des années cinquante américaines (Fats Domino, Doo-Wop) et il fait alors le tour des festivals, de Juan-les-Pins à Marciac. « Sometimes On My Own (2007) » et « Naked Songs (2015) » dévoilent une autre facette du musicien, plus jazzy et intimiste.

En 2009, « FriZZante!! » capte l’attention avec des reprises et des compositions personnelles. Suivent de nombreux concerts (Festival de Montréal, New Morning, Olympia) et un disque « Live au Duc des Lombards ».

En 2012 sort « Roots », un cocktail aussi surprenant que séduisant: une solide dose de funk néo-orléanais dans lequel Matthieu Boré puise sa nonchalance, une prédilection pour les sonorités acoustiques et une pincée de tubes décalés. Son nouvel album « Gumbo Kings (2019) » suit cette veine, mais est composé cette fois-ci uniquement de chansons originales.

Le site internet de Matthieu Boré 

Podcasts de l’émission

Clip – Gumbo Kings

Exit mobile version