Site icon Crooner Radio

Dany Brillant chante Aznavour en duo avec Pascal Obispo dans son nouveau single « For me formidable »

dany-brillant-chante-aznavour-en-duo-pascal-obispo-nouveau-single-for-me-formidable-crooner-radio

dany-brillant-chante-aznavour-en-duo-pascal-obispo-nouveau-single-for-me-formidable-crooner-radio

FOR ME FORMIDABLE en DUO avec Pascal OBISPO

Dany Brillant chante Aznavour en duo avec Pascal Obispo dans son nouveau single « For me formidable ».

Les plus grands tubes de Charles Aznavour revisités par Dany Brillant en duo avec les plus grands artistes français.

Carla Bruni, Pascal Obispo, Patrick Bruel, Bénabar ou encore Franck Dubosc, la scène française a rejoint le chanteur Dany Brillant dans son projet de chanter les succès de Charles Aznavour, pour le deuxième volume de son album de duo « Dany Brillant chante Aznavour – en duo » avec un premier single, « For me formidable », en duo avec Pascal Obispo.

Ce projet autour d’Aznavour est pour Dany Brillant un véritable challenge qui s’est immédiatement transformé en succès et cela pour deux raisons essentielles : la sincérité tout d’abord, celle du jeune chanteur rétro amoureux de Saint-Germain-Des-Près dont la famille idolâtrait Aznavour depuis longtemps.

Et puis l’amitié immédiate entre le génie de la chanson française et le jeune homme qui débutait dans le métier.

Aznavour aimait à dire à Dany Brillant « C’est bien, de chanteur vous devenez artiste ».

La deuxième raison de l’acceptation par le grand public de cette belle initiative pour la mémoire d’Aznavour, de la part du chanteur néo-crooner, c’est que depuis quelques années maintenant, au regard de la qualité musicale de ses albums, le grand public a admis qu’il avait une place véritable dans ce que les américains appellent le « répertoire classique populaire français ».

Dany Brillant est donc désormais incontournable et obtient le respect qu’il mérite du haut de ses 30 années de carrière.

Il faut dire que l’époque bizarre, quelque peu heurtée que nous vivons actuellement, la léthargie ambiante fait que quand une mélodie vient illuminer la grisaille, quand le rythme ressurgit, quand les projecteurs accrochent un sourire, on se sent bien, en se sent mieux.

Et ce nouvel opus de Dany Brillant chante Aznavour est particulièrement bien articulé : Carla Bruni y chante en italien « Il faut savoir », Sansévérino, l’ami de Django Reinhardt y fait swinguer le « Feutre Taupé ».

De son côté le dynamique Bénabar a choisi « Pour faire une jam » avec Ibrahim Maalouf pour un chorus de trompette. Pour ce qui est de « Mes emmerdes », il fallait trois « copains » et ce sont Antoine Duléry et Franck Dubosc qui ont rejoint Dany Brillant pour l’occasion.

Le plus « formidable » de cet album, dans jeux de mots, c’est que la promo de l’album va conduire ces joyeux artistes jusque sur les plateaux de télévision pour nous redonner un peu de joie, non dénuée d’une certaine nostalgie : celle des trente glorieuses, à l’époque de Guy Lux, Bécaud, Cloclo, Aznavour et les Carpentiers.

Dernier détail, le label de ce nouvel album est lui aussi un grand classique : « Parlophone », label de chez Warner Music.

Avec Dany Brillant tout est pensé dans le moindre détail !

Quitter la version mobile