Le saxophoniste Manu Dibango victime du coronavirus

Ce 24 mars, le jazzman Manu Dibango est décédé après avoir été atteint par le coronavirus.

Musicien de renom dans le monde du jazz, il a eu malgré lui sa place dans la pop music après avoir été repris dans des chansons de stars telles que Michael Jackson et Rihanna.

Il a également collaboré avec des chanteurs français: Serge Gainsbourg, Nino Ferrer… Manu Dibango avait de nombreuses cordes à son arc: pianiste, chef d’orchestre, organiste, vibraphoniste, compositeur…

Né au Cameroun, il part étudier dans le Nord de la France, il y découvre le jazz alors qu’il n’a toujours joué que de la musique classique au piano. Il débute sa carrière de musicien seul et sans le soutien de ses parents, inspiré par les stars afro-américaines: Charlie Parker, Duke Ellington, Count Basie… En Belgique où il joue pour des petits spectacles de variété, il rencontre Joseph Kabasélé, chef d’orchestre de l’African Jazz. Ce dernier le fait pénétrer dans le monde de la musique africaine qu’il rêvait de côtoyer. Il repart dans son pays natal et y ouvre une boîte de nuit qu’il abandonne trois ans après.

Il retourne en France où il devient chef de son premier big band. Il enregistre en 1972 Soul Makossa qui le fait connaître dans le monde entier: il voyage aux Etats-Unis, en Jamaïque, enchaîne les albums et les collaborations.

Manu Dibango se consacre a des projets divers: albums d’afrosound, de hip hop au style africain, il créer même un album de reprise des hits africains: Wakafrica.

L’an dernier, il fêtait ses soixante ans de carrière avec sa tournée Safari Symphonique. A 86 ans, cet artiste camerounais avait été décoré de la légion d’honneur et de la médaille des Arts et des Lettres.