La #SceneFrancaise: le symbole d’un nouveau départ pour la production française

La Sacem appelle à la solidarité avec le hashtag #SceneFrancaise, demandant aux médias de diffuser plus de musique française

La Société des Auteurs, des Compositeurs et des Éditeurs de Musique a lancé un signal d’alarme auprès des médias, les invitant à renforcer la présence de la musique française. Ce geste assurera un soutien marqué pour nos artistes, en première ligne des pertes économiques du covid-19. Pour propager la bonne parole, ils ont créé le hashtag #SceneFrancaise sur les réseaux sociaux, pour toucher en amont le public français lui-même.

Par ailleurs, la Sacem a usé de son plan d’urgence, qui équivaut à 43 millions d’euros de fonds de soutien pour ses sociétaires.

« Pour un monde ouvert, il est essentiel que chaque pays puisse faire vivre sa filière musicale nationale », annonça Jean-Noël Tronc, directeur général de la Sacem. « Ainsi, dans beaucoup de pays en Europe et dans le monde, les acteurs de la musique appellent à jouer et écouter leurs répertoires. »

Ce besoin de visibilité pour la production française, proclamée par la tête de notre industrie musicale, reflète l’état de détresse dans lequel les travailleurs français se retrouvent. Nous pouvons élargir cette ambition aux autres secteurs qui ont souffert du confinement malgré les aides, en leur apportant notre soutien et notre présence.

Dans un article, le site boursier.com résume très bien la modification du comportement consommateur des français depuis l’épidémie. 76% d’entre eux assurent privilégier désormais le Made In France.

Beaucoup de raisons peuvent expliquer cette variance: Le soutien aux artisans en difficulté, la confiance renforcée envers les produits français au détriment des biens issus de la mondialisation, mais aussi peut-être la solidarité qui s’est déployée au coeur des régions: les masques cousus par le voisinage, les paniers bio apportés aux personnes vulnérables par les agriculteurs, et la mobilisation des restaurateurs et des routiers.