Arielle Dombasle et Nicolas Ker au micro de Crooner and Friends pour leur album « Empire »

Arielle Dombasle, entre culture et underground, sort un nouvel album avec le chanteur Nicolas Ker

Cette semaine Arielle Dombasle est au micro de « Crooner and Friends » et avec elle, nous inaugurons le dé confinement radiophonique puisque nous sommes allés physiquement à leur rencontre, son partenaire musical et elle, dans le cadre raffiné de l’hôtel la Réserve, à deux pas du studio Gabriel si cher à Michel Drucker et de l’Elysée, si cher à ces hommes d’exception que sont les présidents de la République, mais si, réfléchissons bien, stricto sensu, ils sont des gens d’exception. Il y a aussi des gens bougrement intelligents, incroyablement talentueux et pourtant non reconnus du grand public, c’est le cas de Nicolas Ker, artiste underground, crooner néo punk, parisien d’origine cambodgienne, fils d’une noble famille, hypra cultivé et surréalistement créatif.

De son côté Arielle Dombasle est elle aussi, une femme incroyable et inattendue : fille de très bonne famille, cultivée, elle ne vieillis pas, avec sa taille mannequin « high fashion », son parcours n’est jamais celui qu’on crois : après avoir fait la coco girl, après avoir donné le change à ppda, après les grosses têtes ou encore une série d’albums vintage, néo swing et mambo, la voici partie dans une aventure underground avec la chanteur, compositeur interprète Nicolas Ker, personnage aussi attachant qu’indomptable.

Admiration, attachement, folie, tout semble lier ces deux créatifs, la diva blonde et l’artiste sombrement vétu, petit foulard, cheveux noir de jai, toujours prêt à dire non, faisant fi de toute complaisance médiatique, un vrai métier.

Fort heureusement, la très sociable et délicate Arielle sais reprendre son fougueux partenaire pour contribuer a créer un monde délicieusement joyeux, à la fois léger, aérien et cultivé.

Leur album « Empire », n’a pas les couleurs hollywoodiennes des standards de Crooner radio mais il contient peut-être le tube de cet été : Just come back alive.

Une occasion également, dans Crooner and friends, de passer en revue, les expériences musicales d’Arielle Dombasle, ainsi nous écouterons un album néo rock à billy, ou Arielle nous parle de l’art de la démarche Italienne, tellement délicieux, tellement imprévisible, c’est aussi ça le charme de Crooner et en attendant de les retrouver dans ce très joyeux rendez-vous, chaque jour de la semaine à 8h15 et 18h15, on écoute Arielle Dombasle, animatrice de radio, pour vous présenter son œuvre…

Podcast

Le clip vidéo – Arielle Dombasle, Nicolas Ker – Just Come Back Alive