Sean Connery le héros mythique de James Bond est mort, vive James Bond !

Sean Connery, l’agent 007 le plus charismatique est décédé à l’âge de 90 ans

Sean Connery est parti comme un seigneur écossais, à l’âge de 90 ans, il avait trouvé l’opportunité de sa vie dans le premier James Bond Docteur No, à cette époque où la production britannique, initiée par Harry Saltzmann et Albert Broccoli peinait à trouver ses sponsors et après il avait un temps souffert de pouvoir sortir de ce rôle d’agent secrêt qui, au fil des épisodes, a rapidement conquis le monde entier.

Sir Sean Connery est mort, vive James Bond : il a été son acteur emblématique, même si au fil des décennies l’esprit et les codes du super héros ont du changer, évolution sociétale oblige. Ce fils de famille modeste (sa mère était femme de ménage et son père ouvrier) a fait divers métiers (il a entre autre verni des cercueils) pour ensuite laisser aller son beau physique qui a failli lui donner le titre de Mr Univers dans les années 50.

Sa quête du cinéma fut longue avec un premier rôle marquant au cotés de Lana Turner en 1958 et puis, dans le début des années 60, l’adaptation au cinéma du roman de Ian Fleming lui porte chance avec James Bond. C’est en 1962 que le film « James Bond 007 contre Dr No » sortira en Angleterre et dès lors Sean Connery sera satellisé et c’est lui qui lancera le mythe James Bond, aux côtés d’Ursula Andress, recrutée au hasard d’un casting de derrière minute.

Ce rôle de séducteur macho mais élégant, roulant en Aston Martin DB5 lancera le mythe et c’est en 1965, à l’âge de 37 ans qu’il décidera d’abandonner le rôle, au faite de sa gloire, pour rempiler, quelques année plus tard, à la demande populaire. La suite fut fructueuse avec des rôles à sa mesure, Highlander, A la poursuite d’octobre rouge, Au nom de la rose : Sean Connery aura, l’aura eu sa respectabilité au cinéma, pour devenir un grand Gentlemen Ecossais, défilant en kilt dans les grandes soirées officielles.

Pour nous, il restera le héros mythique de James Bond, véritable icone de l’ancien monde, rappelant à tous la quintessence de l’art de vivre à l’Européenne des belles années. La nostalgie de cette époque faste, avec l’alcool, la cigarette et l’amour facile fera de lui un acteur éternel.

Et pour le saluer aujourd’hui, j’allume Crooner radio, sur mon smartphone ou en Dab+ sur l’autoradio dernière génération de ma voiture anglaise et je vous propose d’écouter la première chanson du film de James Bond interprétée par Matt Monro, pour voir une nouvelle fois le visage bronzé au sourcils épais de Sean Connery. James Bond est mort, vive James Bond.

« From Russia With Love »

Extrait de « James Bond 007 Contre Dr No », 1962