Site icon Crooner Radio

Hervé Godechot président de la radio au CSA célèbre le lancement de la radio numérique en France

herve-godechot-president-radio-csa-lancement-radio-numerique-dab-france

herve-godechot-president-radio-csa-lancement-radio-numerique-dab-france

Hervé Godechot président de la radio au CSA célèbre le lancement de la radio numérique en France

La radio «Pure Player», «Crooner Radio», et Hervé GODECHOT le président de la radio au CSA célèbrent le grand démarrage national de la radio numérique DAB+ en France.

À l’occasion du grand démarrage national de la nouvelle diffusion hertzienne numérique de la radio, enfin généralisée, permettant aux français d’écouter la radio en son qualité haute définition avec des images synchrones dans tout l’hexagone, sur la nouvelle bande « DAB+ ». Nous vous proposons toute cette semaine, à 8h15 et 18h15 dans Crooner and Friends avec Hervé GODECHOT le président de la radio au CSA de célébrer l’avènement du DAB+ en France.

C’est un évènement majeur pour la radio, ce média préféré des français : une date historique qui est celle du 12 octobre 2021, avec le démarrage tant attendu des radios « historiques » telles que France Inter ou RTL sur cette nouvelle bande de fréquences. Cela méritait une semaine spéciale sur Crooner Radio, l’une des très rares nouvelles radios à portée nationale, que l’on dit « pure player » car elle arrive, exclusivement, sur la nouvelle bande de fréquences DAB+.

Hervé Godechot, conseiller et sage du CSA, en charge du média radio, qui se souviendra qu’il est aussi journaliste et animateur, venu de France Télévision.

Jean-Baptiste TUZET, Président-fondateur de Crooner Radio, nouvelle radio nationale française « Pure Player » radio pionnière de la radio numérique en France depuis 2014.

Ce duo, va « animer », toute cette semaine, et commenter cet évènement majeur de l’histoire de la radio, au moment même où la radio fête ses 100 ans d’existence :

1921 : premières « émissions radiophoniques » depuis la Tour Eiffel.

1981 : avènement de la diffusion radiophonique FM (diffusion hertzienne en stéréo) : une technologie qui existait depuis les années 60 mais qui n’a réussi à s’imposer qu’en 1981, grâce au gouvernement socialiste de l’époque, qui n’a pas hésiter à « ouvrir » la possibilité à d’autres radios d’exister, face à l’establishment, pour séduire les jeunes électeurs…

2021 : avènement de la diffusion radiophonique DAB+ (diffusion hertzienne augmentée d’images et un son HD en stéréo), une technologie qui existe depuis les années 90 mais qui n’a réussi à s’imposer qu’en 2021, grâce au CSA et à une majorité de Radios qui ont compris que les GAFAM et les TELCOS allaient « noyer » le média radio, s’il ne se renouvelait pas « éditorialement » et technologiquement.

L’émission Crooner and Friends avec Hervé Godechot en podcast

De la radio SKYROCK au groupe Altice Média, en passant par NRJ et EUROPE 1, la radio numérique terrestre (RNT), disponible sur la nouvelle bande de fréquences DAB+ est désormais plébiscitée par les radios « historiques » ou encore par des groupes de médias majeurs, qui voient enfin en cette évolution technologique, une garantie de liberté d’écoute (la voix des ondes ne permet pas la récupération de vos données personnelles), une garantie de gratuité (l’auditeur de radio ne paie rien et l’éditeur de programme, la radio voit son budget diffusion se réduire de manière importante car la technologie DAB+ est économique et « développement durable »).

Les grands « majors » et les groupes médias voient aussi, avec le DAB+, une opportunité d’obtenir de la part du CSA des autorisations d’émettre leur permettant de créer de nouvelles radios. C’est le cas du groupe Altice qui crée « BFM radio », reprenant la partie audio de leurs programmes TV.

Côté nouveaux entrants, bénéficiant de la « normalisation » de cette nouvelle bande de fréquences, il y a, entre autres, « Radio Pitchoun », la radio des enfants et des ados et « Crooner Radio », nouvelle offre musicale doublée d’un contenu éditorial ciselé incitant ses auditeurs CSP+ à un « nouvel art de vivre », créant pour eux « la bande originale de leur vie ».

Et les auditeurs dans tout ça ? Toute cette semaine Hervé GODECHOT, le « Monsieur radio » sur CSA et Jean-Baptiste TUZET, le pionnier et le résistant historique de la technologie depuis 2011, vont expliquer à l’auditeur que, même si la loi l’impose désormais, il faut bien que les auditeurs vérifient si leur nouvel Autoradio comporte bien la bande de fréquences « DAB », idem pour les récepteurs multifonctions nouvelle génération. En notant que certaines enceintes amplifiées ont, elles aussi, la fonction DAB+.

Autre précision : sans la diffusion hertzienne numérique (par la voix des ondes) du DAB+, il serait impossible pour les radios Françaises d’émettre pour tout un pays.

Il faut savoir, en effet, que la réception radio sur les smartphones (4G et 5G) est viciée technologiquement (elle consomme trop de bande passante), citoyennement (elle récupère vos données personnelles) et économiquement (même si cela était possible, le coût d’une diffusion nationale par la 4 et 5G serait impossible à assumer pour les radios).

Ajoutons que cette évolution de la diffusion radio, adoptée définitivement en Europe (les Anglais et les Suisses ont tiré les premiers !) est également assortie d’images couleur sur les écrans des autoradios et récepteurs : Voir une demonstration !

Alors vive la Radio Numérique Terrestre DAB+, enfin généralisée en France : elle aura pris autant de temps à s’installer en France que la FM ou la TNT.

Quitter la version mobile